L'APD prête à montrer les dents - De Groote De Man
Menu

Autorité de protection des données après le 25 mai : un chien de garde endormi

Avant l’entrée en vigueur du RGPD l’année dernière, les entreprises européennes s’inquiétaient des graves répercussions annoncées. Les entreprises pas encore conformes au RGPD craignaient ainsi des amendes colossales pouvant aller jusqu’à 4 % de leur chiffre d’affaires mondial.

Peur, panique et surtout, une foule de doutes.

Mais quand le calendrier a indiqué la date tant redoutée du « 25 mai » – plus de la moitié des entreprises belges n’étaient alors pas encore prêtes –  les mesures et sanctions se sont fait attendre. Du moins en Belgique. Pourquoi ? Parce que l’Autorité de protection des données ou APD ne pouvait pas encore prendre de mesures à défaut de disposer d’un comité de direction. L’organisation compétente pour détecter les éventuelles violations et prendre des sanctions ne pouvait donc à vrai dire pas faire grand-chose.

Et c’est ainsi que les 11 derniers mois dans notre pays ont été encore relativement calmes sur le plan du RGPD. Incontestablement un soulagement pour de nombreuses entreprises qui ont profité de ce « calme avant la tempête » pour mettre tranquillement de l’ordre dans leurs dernières affaires en matière de respect de la vie privée.

Mais cette période de calme est maintenant terminée.

Le président de l’APD : « La période d’impunité est terminée »

Le 24 avril, les 5 directeurs officiels de l’APD ont prêté serment, signant la fin d’une période de calme où l’APD fonctionnait comme un chien de garde endormi. Le chien de garde du respect de la vie privée est aujourd’hui plus que réveillé. Selon son nouveau président David Stevens, l’APD compte bien montrer les dents,

comme il l’a déjà fait savoir au journal De Tijd : « La période d’impunité est terminée. Les entreprises belges ont fait montre d’une certaine procrastination pour instaurer les mesures européennes de protection des données parce qu’elles savaient que l’APD n’avait pas encore de comité de direction ».

L’autorité de protection des données est prête à montrer les dents

Les entreprises qui ne travaillent pas encore totalement dans le respect du RGPD sont donc prévenues : l’APD est aujourd’hui totalement opérationnelle.

Des questions ou des problèmes de respect de la vie privée ? Nous pouvons vous aider

Votre entreprise est confrontée à certains problèmes ou questions concernant le RGPD ? Vous n’avez pas envie d’attendre que l’APD vienne frapper à votre porte ? Nos experts Privacy & IT pourront vous conseiller ou établir avec vous un plan d’approche pragmatique.

Découvrez ici quelques-uns de nos services Respect de la vie privée & IT

Ou contactez-nous sans engagement.

De Groote – De Man peut, en tant qu’expert en respect de la vie privée, vous aider pour tout problème lié au RGPD.

Lecture intéressante

Le non-respect du RGPD coûte 50 millions d’euros à Google