Ryanair doit payer une compensation de 105 000 € - De Groote - De Man
Menu

Ryanair n’échappera donc visiblement pas aux conséquences de ses très nombreuses annulations de vols en septembre et octobre 2017 avec une compensation de 105 126 € pour la compagnie aérienne irlandaise. Ainsi en a décidé le jugement du tribunal dans le cadre des 83 premières procédures de l’action collective intentée contre la célèbre compagnie aérienne par le cabinet d’avocats De Groote – De Man au nom des agences en ligne de réclamation d’indemnisations « Happy Flights » et « Airhelp ».

Montant de compensation peut encore augmenter

Le cabinet De Groote – De Man exigeait l’indemnisation des passagers touchés et ayant introduit une réclamation en ligne dans ce cadre. Il s’agissait au total de 173 procédures différentes pour 592 passagers, menées conjointement devant le tribunal de l’entreprise de Charleroi.

Concrètement, cela signifie que la compagnie aérienne se voit infliger une première compensation à 377 passagers, de auxquels s’ajoutent les frais de justice. Soit la coquette somme de 105 126 €. Ce montant peut encore augmenter selon les jugements des autres procédures. La semaine prochaine suivra le jugement de 18 procédures suivantes. Le jugement des 72 autres procédures suivra en août.

Comportement de Ryanair est un abus de droits

Jusqu’à présent, Ryanair a toujours refusé de s’acquitter des dédommagements, mais le tribunal en a aujourd’hui jugé autrement. Le Tribunal a statué que le comportement de Ryanair ne peut en effet s’expliquer que par sa volonté de décourager les passagers de l’assigner devant les tribunaux irlandais de la sorte réaliser un gain auxquelles elle ne pourrait normalement pas prétendre.

Selon le tribunal le comportement est un abus de droit dans le seule but pour nuire aux intérêts des passagers

« David contre Goliath »

Une grande particularité de ce procès, c’est que deux concurrents du secteur des réclamations, Happy Flights et Airhelp, ont uni leurs forces. En faisant appel au même cabinet d’avocats, De Groote – De Man, ils ont pu, avec un seul procès collectif, contraindre la compagnie Ryanair, que l’on pensait jusqu’alors intouchable, à respecter la législation européenne.

 « Ryanair a tout fait juridiquement pour échapper à ses obligations. », déclare Jeroen De Man, avocat d’Airhelp et Happy Flights. Selon Jeroen De Man, ce jugement n’est pas seulement exceptionnel, il est aussi unique ! « C’est une des premières fois que des procédures d’une telle ampleur sont menées d’une telle manière en Europe. C’est en outre aussi la première fois qu’un tribunal civil en Belgique inflige une telle compensation », ajoute-t-il.

Un précédent aux répercussions européennes

Comme il s’agit d’une loi européenne, le jugement représente par ailleurs aussi un précédent important pour les procès dans toute l’Europe. Ce procès pourrait donc n’être que la pointe de l’iceberg dans une série de procédures similaires qui pourraient encore suivre contre Ryanair dans d’autres pays européens.

Plus d’info sur le cas

Ryanair : l’étau se resserre arrêt cinglant de la Cour de Cassation sur les conditions générales

Questions?

N’hesitez pas à nous contacter par 09 225 23 16 ou le formulaire de contact.

Partager